CONNERIE

 

Mais pourquoi donc tout va-t-il si mal ?
(Désolée, petit quart d'heure d'amertume...)

Le gros con, c'est le réaliste qui sait que le monde va mal, mais pour qui tout va bien parce qu'il a su s'y faire une bonne grosse place.
Le pauvre con, c'est l'idéaliste qui croit que tout va bien parce qu'il admire béatement la réussite du gros con.
Le triste con, c'est le pessimiste qui se persuade que tout va bien tellement il a réussi malgré lui à se résigner au pire.
... Et le doux con, celui que j'aime, c'est l'optimiste qui ose dire que tout va mal parce qu'il sait qu'on peut réussir à changer le monde.

(Bien sûr, y en a encore plein d'autres ! Le sale con, fils du gros con qui ne se demande même plus si le monde va bien ou mal ; le petit con, fils du pauvre con persuadé qu'il va réussir mieux que son père ;  le vieux con, qui se délecte à répéter que tout va mal tellement il a besoin de croire qu'avant c'était mieux...)



autres pensées fillosophiques